« D’un seul cœur, les apôtres participaient à la prière,… »

mercredi 31 mai 2017
par  P. Jean-Claude Lazuech

« D’un seul cœur, les apôtres participaient à la prière, avec quelques femmes dont Marie, mère de Jésus… »
Cette indication donnée par le livre des Actes des apôtres nous est précieuse. Comme la 1ere communauté chrétienne de Jérusalem, c’est dans la prière que notre assemblée dominicale doit se préparer à recevoir le don de l’Esprit Saint.
Une assemblée eucharistique paroissiale comme la notre, se doit d’être la plus conviviale, la plus chaleureuse possible.
Mais, c’est d’abord par la profondeur de sa prière que l’on vérifiera sa vitalité.
C’est par la qualité de son enracinement en Dieu que se réalisera son unité.

Le pape François rappelle souvent qu’une communauté superficielle et mondaine ne produit aucun fruit de conversion. Pire encore, elle engendre en son sein des facteurs de division.

- St Jean dans son évangile, nous propose aujourd’hui de méditer ce qu’on appelle « la prière sacerdotale  » de Jésus.
Dans cette prière, le Christ nous introduit dans l’intimité de sa relation au Père.
Si nous voulons nous mettre à son école, soyons attentifs aux ultimes confidences de Celui qui dans quelques heures va mourir sur la croix.

Comme les disciples, entrons dans une attitude d’écoute. La prière est d’abord une question d’écoute, d’écoute amoureuse de la Parole.
C’est à son Père que Jésus s’adresse. Il rend compte à Celui qui l’a envoyé, de sa mission auprès de nous.

Mais pour se faire, il commence par « rendre grâce », par proclamer la « gloire de Dieu ».
Le détail est intéressant. Sa mission, il le dit lui même, a consisté d’abord à « glorifier » le Père sur la terre. Aussi le Père va-t-il le glorifier en le ressuscitant.
Mais cela ne vaut pas que pour lui seul, mais aussi pour nous tous.

Autre précision de taille : Jésus en cette dernière heure, prie pour nous ; il intercède pour nous auprès du Père.
Et que demande-t-il ? Que nous soyons emportés au cœur de la Trinité pour en découvrir la communion d’amour qui unit le Père, le Fils et l’Esprit.
Le Père nous donne le Fils. Le Fils nous donne sa vie. Et nous, nous sommes invités à donner au Père et au Christ le peu que nous pouvons : notre vie, notre prière, notre confiance.
Il prie en proclamant la gloire de son Père, sa propre gloire, et notre gloire.

Nous pressentons quelque chose d’important dans cette manière de prier.
Mais notre sensibilité moderne n’est pas très accordée à ce mot « gloire ».

Qu’est ce que ça veut dire «  proclamer la gloire de Dieu  » ?
La « gloire », est pourtant une expression très biblique. Elle évoque le rayonnement d’une personnalité.
Attention, de ne pas confondre la gloire avec les apparences de la vaine gloire, la gloriole.
La gloire au sens biblique, c’est le poids réel d’une vie d’homme. Lorsqu’on dit de quelqu’un : qu’il fait le poids par sa personnalité, son influence.

Parler de la gloire de Dieu, c’est dire son inimaginable puissance de vie, son inimaginable amour. Pour exprimer cet indicible, les juifs avaient trouvé un mot : « kâbôd » en hébreux, que l’on a traduit par « gloire » en latin et en français.
C’est ce rayonnement que Moïse veut contempler lorsqu’il dit à Dieu : « Montre moi ta gloire ! »
La gloire de Dieu, c’est la magnificence de ses actions en faveur des hommes.
Devenu homme, Jésus a conquis une nouvelle gloire en transformant la condition humaine.

Par sa mort d’amour et sa résurrection, il ouvre les vannes de la vie divine qui va pouvoir nous envahir et nous transfigurer : « Je leur donnerai la vie éternelle, et, je trouverai ma gloire en eux ».
Désormais nous pouvons dire avec St Irénée de Lyon : « un homme vivant, c’est la gloire de Dieu ».
Mais Irénée ajoute ce qu’on oublie souvent : « la vie de l’homme, c’est la vision de Dieu », c’est à dire la participation à sa vie.

En joignant notre prière à celle de Jésus, nous devenons comme des reflets de sa gloire et nous permettons à nos frères pour qui nous prions, d’avoir accès à cette gloire.
Amen.


Homélie du 7ème dimanche de Pâques

Evangile selon saint Jean 17,1b-11a.

P. Jean-Claude LAZUECH.

le 28 mai 2017


Navigation

Articles de la rubrique

Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour Décembre 2017

JPEG

Pour les personnes âgées : :

Pour les personnes âgées afin que, grâce au soutien de leurs familles et des institutions, elles collaborent par leur sagesse et par leur expérience à l’éducation des nouvelles générations.


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au vendredi
de 10h à 12h et de 15h30 à 18h30,
le samedi de 10h à 12h.
Permanences : été 2017

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 18h00
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
St François 10h30
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Horaire des messes : été

Samedi
Notre-Dame 18h
Creissels 18h30
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
Sacré-Cœur 10h30
Mardi Mercredi Jeudi Vendredi :
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
Agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur