- Qui est Dieu ?

Beaucoup de fausses idées sur Lui encombrent nos esprits.
dimanche 11 juin 2017
par  P. Jean-Claude Lazuech

En gros, nous l’imaginons comme une sorte de majesté solitaire, perdu dans son ciel, et indifférent à nos problèmes.
- L’évangile nous dit tout autre chose.
Jésus est venu nous parler de Dieu qu’il nomme : son Père, et même affectueusement : papa.
Par Jésus de Nazareth, Dieu s’est fait tout proche.

En face de Lui, il n’y a pas d’un côté les sages et les savants, et de l’autre : les ignorants.
Le plus grand théologien est tout petit devant Celui que n’avons jamais fini de découvrir.

- Des catéchistes, des parents, me demandent parfois : « Comment parler simplement de la Sainte Trinité : un seul Dieu en trois personnes. »
Je commence par répondre qu’il faut être au moins deux, pour aimer et être aimé.
Dieu l’Unique se présente aux hommes comme une communion d’amour extraordinaire, unissant trois personnes :

JPEG - 88.5 ko
Icône de la Trinité d’André Roublev
http://www.pagesorthodoxes.net/trinite/trinite2.htm

le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Le Père, Source éternelle de vie, engendre le Fils.
Le Père et le Fils s’aiment d’un amour extraordinaire qui a pour nom : le Saint Esprit.

Soyons éblouis devant cette réalité profonde qui nous dépasse.

Pour nous approcher de la Sainte Trinité, les beaux discours ont quelque chose de vains. Je nous invite plutôt à la contemplation et à l’adoration.

Vous savez que la plus belle prière trinitaire : c’est le Signe de la Croix.
Ce geste nous le faisons souvent machinalement, parfois en le bâclant. Pourtant, il dit l’essentiel du Dieu des chrétiens.
Alors que j’étais un tout jeune enfant, mon père en m’apprenant patiemment à le tracer sur mon corps, serait sans doute très étonné d’entendre qu’il m’a simplement révélé l’amour trinitaire.

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique ».

Nous sommes aimés.
L’idée d’aimer quelqu’un nous est assez familière. Il nous arrive parfois de dire à Dieu : « Seigneur je t’aime » ou « je veux t’aimer ».
Pourtant cette affirmation est seconde. Dieu le premier nous a aimés. L’initiative première vient de lui.

Que sommes-nous donc puisque Dieu désire nous aimer ? Plus d’une fois cette idée m’a bouleversé.
Que trouves-tu en nous Seigneur de si extraordinaire ?
Que se passe-t-il quand tu nous regardes ? Es-tu ému ? Amusé ? Irrité ?

Le psaume 8 posait déjà la question : « Qu’est ce que l’homme pour que tu penses à lui ? » Qui suis-je Seigneur pour que tu penses à moi ?
Dès que quelqu’un pense à nous, nous voilà heureux.
Comment se fait-il que nous ne ressentions pas le même bonheur à l’idée que Dieu nous aime ?
La réponse est facile. Ceux qui nous aiment ont un visage ; leurs yeux nous sourient ; leur voix nous émeut.

Mais Dieu, comment nous regarde-t-il ?
Il est si difficile à imaginer, et tellement silencieux.
Mais comment pouvons-nous oublier, que pour nous parler d’amour, Dieu a envoyé son Fils, mort sur une croix.
Dieu a pris un visage d’homme. Il a voulu avoir des yeux d’homme.

Le secret des icônes orientales est là : être regardé par le Christ, être regardé avec amour par Dieu.
Ce regard peut tellement nous faire exister.
Les psychologues nous expliquent qu’un enfant pour pouvoir s’épanouir pleinement, a besoin d’être affectueusement regardé.

Je sais dans la foi, que je suis quelqu’un pour Dieu !

Attention, Il aime aussi ceux que nous avons du mal à aimer.

La fête de la Trinité nous rappelle que Dieu aime « tous » les hommes, « tous » les peuples d’un amour universel.

A tous, il offre son salut. Saurons-nous le saisir ? Amen !


Homélie du dimanche de la Saint Trinité

Evangile selon saint Jean 3,16-18.

P. Jean-Claude LAZUECH.

le 11 juini 2017


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour décembre 2018

Au service de la transmission de la foi :

« Pour que les personnes engagées au service de l’intelligence de la foi trouvent un langage pour aujourd’hui, dans le dialogue avec les cultures. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
Tous les jours
de 10h à 12h ,
sauf dimanche et jours fériés

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 17h30
2° samedi
du mois
St Georges 17h30
4° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St François 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences et messes en semaine
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur