En finale du concours du Pélerin

Carillon du Sacré-Cœur de Millau
mercredi 17 juillet 2019

Le collectif pour la sauvegarde du carillon du Sacré-Cœur de Millau, réunissant la Société d’Etudes Millavoises et l’Association des Amis du Musée de Millau, a posé sa candidature au concours du Prix Pélerin des Régions.
Le dossier millavois fait partie des 9 dossiers sélectionnés qui seront soumis aux votes pour élire le vainqueur.

Le dossier lauréat sera celui qui aura reçu le plus grand nombre de suffrages.

Nous comptons donc sur vous pour réunir le maximum de personnes autour de notre projet : allez nombreux cet été sur le site du Pélerin et sélectionnez le carillon du Sacré-Cœur !
JPEG - 275.1 ko
Sauvons tous ensemble le carillon du Sacré-Cœur ! Il nous manque encore 20 000 € pour finaliser les travaux de sauvegarde des 21 cloches de ce carillon exceptionnel, dont le bourdon mémoriel sur lequel sont inscrits les noms des 98 soldats de la paroisse morts à la guerre de 14-18. Gagner ce concours nous permettra de recueillir une partie des fonds nécessaires à cette opération.

En 2020, le carillon du Sacré-Cœur de Millau sonnera grâce à vous et au Pélerin !

Petite histoire du bourdon mémoriel du Sacré Coeur

Depuis 1926, un des clochers du Sacré Cœur de Millau accueille une cloche très particulière. Il s’agit du bourdon mémoriel pesant 3 635kg. Il est dit mémoriel parce qu’il porte le nom gravé des 98 soldats de la Paroisse du Sacré Cœur morts durant et suite à la guerre de 1914/18.

Cette imposante cloche peut être sonnée à la volée et elle possède un marteau extérieur qui pouvait être actionné par la tringlerie à partir d’un exceptionnel clavier « coup de poing ». Le clavier coup de poing

Pour voter... Cliquer ICI

du 15 juillet au 31 août 2019

Cet imposant bourdon fait en réalité partie d’un ensemble, remarquable, de 21 cloches. Elles ont, toutes, été fondues par le même fondeur, Monsieur Georges Ronat, à Chalette, près de Montargis, dans le Loiret. C’est cette unité qui donne à ce carillon une sonorité unique.

Hélas, aujourd’hui et ceci depuis plusieurs années, ce remarquable carillon dont l’exceptionnelle qualité structurelle et sonore est attestée par de grands spécialistes, français et étrangers, venus se pencher sur son triste sort, reste muet ! Le clavier « coup de poing », un des rares existants encore, recouvert par les fientes d’oiseaux et ses câbles rouillés, ne peut plus fonctionner. L’électrification des cloches à la volée ne fonctionne plus depuis 2001, car non-conforme aux normes en vigueur.

Jusqu’à ce jour, de nombreuses démarches ont été entreprises auprès des différentes municipalités afin de redonner vie à cet ensemble qui constitue, d’abord, un précieux patrimoine, unique dans notre département.

Émus par cette situation qui a trop durée et pour lancer une opération de sauvetage, les Amis du Musée de Millau et la Société d’Etudes Millavoises ont créé un Collectif pour la Sauvegarde du Carillon millavois du Sacré Cœur. La somme nécessaire pour arriver au terme de cette restauration s’élève à 36 835.60 euros.

En cette année de la fin de la commémoration de la guerre de 1914/1918, le Collectif, après accords de la Mairie propriétaire et de l’Evêché affectataire, a lancé un premier chantier confié à l’entreprise Brouillet et Fils campanistes et spécialistes des cloches, de Noailles dans le Département de la Corrèze. Le bourdon mémoriel et son environnement ont été nettoyés et il a été remis en fonction moyennant un engagement financier de plus de 6000 euros.

Pour constater la réalisation de cette première tranche, commémorer la fin de la première guerre mondiale et comme indiqué sur sa dédicace « convoquer les vivants, dit de sa voix grave et sonore le gros Bourdon, pleurer les morts et transmettre aux générations futures les noms glorieux des soldats du Sacré Cœur morts pour la France. », le dimanche 11 novembre 2018 à 11 heures comme partout en France, le Bourdon a sonné.

Après ce premier acte de sauvetage d’une partie du patrimoine millavois, le collectif souhaite poursuivre cette opération. A cet effet une campagne de mobilisation du mécénat populaire va être lancée avec l’appui de la Fondation du Patrimoine. L’organisation d’une souscription publique à destination des particuliers et entreprises, permettra à tous ceux qui veulent nous accompagner de sauver cet ensemble patrimonial.

Les inscriptions que porte cette cloche

Le bourdon mémoriel Le relevé a été réalisé, malgré la fiente de pigeons sur la cloche et la difficulté d’approche, grâce à la collaboration de Françoise Galés notre Responsable du Patrimoine et de moi-même. Le déchiffrage a pu être réalisé à partir des nombreuse photos que nous avons prises, durant ces longues heures passées au milieu des vols agressifs des oiseaux et dans une atmosphère chargée d’odeurs diverses.

La présentation que nous allons vous faire des malheureux et valeureux soldats morts au combat a vu aussi la participation généalogique et historique de mon ami Patrick Ozane du Cercle Généalogique de Millau, que je remercie.

Je tiens dés le départ de cette présentation à vous informer du fait que plusieurs zones d’ombres restent encore à éclaircir : Les Prénoms inscrits prêtent dans certains cas à confusion puisque plusieurs personnes portent le même prénom qui parfois est le deuxième ou troisième retenu sur l’inscription…. Peut être même, il peut exister quelques rares confusions ! Certains descendants de ces soldats pourront, alors, me corriger. Pour quelques uns, nous n’avons pas pu trouver de renseignements.

Il reste encore plusieurs points à approfondir : où se trouvent leurs sépultures ? Existe-t-il de la famille ? etc.

Le résultat de ces recherches par individu représente 280 fiches ou diapositives, pour rentrer dans le cadre minuté qui m’est imparti nous avons synthétisée cette présentation en 32 diapositives

Pour voter... Cliquer ICI

Le Maréchal Foch a dit :

Un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.


Quelques repères

Préparation au mariage 2020

Pour les couples envisageant de
célébrer le sacrement de mariage,
les inscriptions doivent se faire
à la paroisse
du 1er octobre et au 1er février,
dernier délai.
Passée cette date,
la paroisse ne peut s’engager à
prendre en charge la préparation
et la célébration de votre mariage.

Intentions de prière du pape François pour septembre 2019

La protection des océans :

« Pour que les politiques, scientifiques et économistes travaillent ensemble pour la protection des mers et des océans. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse-millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au samedi de 10 h à 12 h et
du lundi au jeudi de 16 h à 18 h,

pas de permanence les après-midi
du vendredi et du samedi,
ainsi que dimanches et jours fériés.


Horaire des messes : Eté

A partir du 1er mai
Samedi
Notre-Dame 18 h
Creissels 18 h
2° samedi
du mois
St Georges 18 h
4° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
Sacré-Cœur 10h30
En semaine :
St Martin
Mardi Mercredi
Jeudi Vendredi :
18 h
Clarisses
lundi Mercredi
Jeudi Vendredi :
8 h 30
Mardi : 18 h
Horaires des permanences et messes en semaine
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur