Chaque mois notre Pape François nous confie deux intentions de prière

jeudi 23 janvier 2014
par  Yannick Levauffre

JPEG

Chaque mois notre Pape François nous confie deux intentions de prière, deux défis qu’il discerne pour le monde et la mission de l’Eglise : en janvier 2014, le pape demande de prier avec lui pour le développement et pour l’unité des chrétiens.

Son intention de prière universelle est la suivante :

  • « Prions pour que soit promu un authentique développement économique, respectueux de la dignité de tous les hommes et de tous les peuples. »

Et voici son intention de prière pour l’évangélisation :

  • « Prions pour que les chrétiens des diverses confessions puissent cheminer vers l’unité voulue par le Christ. »

Prière : Seigneur, notre cœur n’est pas pleinement unifié, il est divisé, déchiré ; notre vie n’est pas faite que de communion avec nos frères. Comment pouvons-nous, dans ces conditions, participer à un cheminement vers l’unité entre tous les chrétiens ? Tu as prié ton Père pour que tous, nous soyons Un. La force de l’unité nous vient de Toi et non de nous-mêmes. Nous te demandons de pouvoir accueillir cette force chaque jour, d’abord en chacun de nous pour savoir ensuite la vivre avec nos frères.

L’engagement œcuménique répond à la prière de Seigneur Jésus qui demande « que tous soient un. » La crédibilité de l’annonce chrétienne sera beaucoup plus grande si les chrétiens dépassent leurs divisions. Nous devons toujours nous rappeler que nous sommes pèlerins, et que nous pérégrinons ensemble. 

Notre prière pour l’unité rejoint la prière du Christ : « Père, qu’ils soient un pour que le monde croie. » La prière nous ouvre au souffle de l’Esprit Saint et nous ajuste au dessein divin de salut. Nous prions pour l’unité « telle que le Christ la veut, par les moyens qu’il voudra ».

« La prière » pour l’unité des Chrétiens.
Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir
pour nous, as prié pour que tous tes disciples
soient parfaitement un,
comme toi en ton Père, et ton Père en toi.
Fais-nous ressentir douloureusement
l’infidélité de notre désunion.
Donne-nous la loyauté de reconnaître
et le courage de rejeter ce qui se cache
en nous d’indifférence, de méfiance,
et même d’hostilité mutuelle.
Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi,
afin que, de nos âmes et de nos lèvres,
monte incessamment ta prière
pour l’unité des chrétiens,
telle que tu la veux,
par les moyens que tu veux.
En toi, qui es la charité parfaite,
fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité,
dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

Abbé COUTURIER

« Le Christ est-il donc divisé ? ». C’est le thème de la semaine de prière pour l’unité chrétienne cette année. Il a été préparé par une équipe interconfessionnelle du Canada.

À maintes reprises, Jésus et ses apôtres nous préviennent des terribles effets des divisions entretenues par quelques bons frères très orthodoxes dans la foi. En quelque sorte, ils nous donnent le vaccin qui agit contre ce poison infect. Ceux qui alimentent les divisions se donnent toujours des raisons valables. Ils se disent eux-mêmes contre les divisions, mais parce qu’ils se prétendent les seuls à s’inquiéter de l’orthodoxie dans l’Église, ils se permettent de dénoncer l’erreur chez les autres. Donc, ils reconnaissent que c’est mal de diviser les chrétiens. Toutefois, dans leur cas, c’est différent. Ils disent qu’ils agissent ainsi par souci de justice.

« Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! Et moi, d’Apollos ! Et moi, de Céphas ! Et moi, de Christ ! Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? » 1 Cor 1, 10-13

Dans ce texte, les tendances divisionnaires n’excluaient pas totalement l’amour fraternel. Les disputes tournaient autour des choix spirituels que les Corinthiens croyaient justes. Effectivement, qui, de Paul, d’Apollos, de Céphas ou même de Christ, sont les plus orthodoxes ? Voilà toute la question ! Ceux qui se disaient appartenant au Christ avaient au moins trouvé la bonne réponse, pensait-on. Paul ridiculise même ces derniers car cette attitude cache beaucoup d’immaturité. Ceux-ci faisaient sans doute le bon choix, mais leur attitude de cœur ne valait pas mieux que celle des autres.

Les Corinthiens orientaient leur amour vers ceux qui leur ressemblaient. Les disciples de Paul appréciaient vraiment ceux qui se disaient aussi de Paul, et ainsi de suite. Et c’est là que se trouve toute la futilité de cette affaire. Eux aussi pensaient avoir de bonnes raisons d’arrêter leur choix sur l’une ou l’autre des personnes choisies. En étant de Paul, ou de Céphas ou d’Apollos ou quoi encore, ils seraient plus justes et plus orthodoxes. N’est-ce pas le même discours qui s’entend encore aujourd’hui entre les dénominations chrétiennes ?

Que le Seigneur nous aide à comprendre que sa Parole et ses exigences ne correspondent pas toujours aux penchants de notre nature, ni aux directives de notre raison ; et qui si nous voulons lui être agréables, et voir la lumière, il faut nous laisser bousculer par Lui dans notre façon de concevoir les choses.

Que ceux qui s’appuient sur sa Parole pour diriger leur vie, demeurent fermes et inébranlables dans la foi. Puissions-nous respecter cette Parole jusqu’au bout ; nous sommes plus nombreux que nous le pensons.

Ainsi nous serons les vrais artisans de l’unité véritable :

celle de l’Esprit par le lien de la paix.

Yannick LEVAUFRE


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour Juillet 2017

JPEG - 12.7 ko
La vidéo du Pape

Pour nos frères et sœurs qui se sont éloignés de la foi

« Afin qu’ils redécouvrent, par notre prière et notre témoignage évangélique, la présence du Seigneur riche en miséricorde et la beauté de la vie chrétienne. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au vendredi
de 10h à 12h et de 15h30 à 18h30,
le samedi de 10h à 12h.
Permanences : été 2017

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 18h00
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
St François 10h30
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Horaire des messes : été

Samedi
Notre-Dame 18h
Creissels 18h30
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
Sacré-Cœur 10h30
Mardi Mercredi Jeudi Vendredi :
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
Agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur