L’Année Sainte de la Miséricorde

lundi 7 décembre 2015

Le Père Gauthier nous a présenté dans l’éditorial de Carillon du mois de novembre, les grandes lignes du texte du pape François proclamant l’Année Sainte de la Miséricorde.

Revenons sur quelques aspects de cet important évènement.

L’année sainte dans l’histoire de l’Eglise

Autrefois, chez les Juifs, une année proclamée « Sainte », était célébrée tous les cinquante ans. Pendant cette année, tous les fils d’Israël redevenaient égaux, les familles ayant perdu leur propriété, et même la liberté, pouvaient reconquérir leurs droits. Aux riches, l’année jubilaire rappelait le temps ou les esclaves redevenaient libres.

L’Eglise catholique a donné une signification spirituelle au jubilé juif. Il consiste dans la possibilité de renouer le lien avec Dieu et le prochain, en un pardon généralisé et une indulgence ouverte à tous.

PNG - 56.2 ko
Le fils prodigue

L’Année Sainte est une opportunité pour revenir vers le Christ. Il est le Bon Berger, la « Porte des brebis ». Elle est une occasion d’approfondir notre foi de « disciples missionnaires ».

La 1ère Année Sainte remonte au Pape Boniface VIII en 1300. A partir de 1475, afin de permettre à toute génération de vivre au moins une année sainte dans sa vie, un jubilé ordinaire est célébré tous les 25 ans. Le jubilé extraordinaire, en revanche, est convoqué à l’occasion d’un événement remarquable. Cette tradition remonte au XVI siècle.

L’Eglise a célébré, jusqu’à ce jour, 26 Années Saintes. La dernière remonte au Jubilé de l’an 2000. Les dernières Années Saintes extraordinaires du siècle passé ont été celles de 1933, convoquées par Pie XI pour le XIXe centenaire de la Rédemption ainsi que celle de 1983, convoquée par Jean-Paul II pour les 1950 ans de la Rédemption.

Le geste de l’ouverture de la Porte Sainte.

Le 8 décembre prochain, Fête de l’Immaculée Conception de Marie, le pape François ouvrira la Porte Sainte de la basilique St Pierre.

Le dimanche 13 décembre, celle de la Basilique Saint-Jean-du-Latran, puis celles des basiliques Sainte-Marie-Majeure et Saint-Paul-hors-les-Murs.

Vivre l’année sainte c’est aussi s’engager à vivre des « œuvres de miséricordes ». Ce terme qui paraît désuet, recouvre des choses très concrètes : nourrir les affamés, vêtir ceux qui sont nues, accueillir les étrangers, les pèlerins, les gens dans le besoin, visiter les malades…

A chacun son Jubilé

Une particularité de cette année jubilaire : toutes les composantes du Peuple de Dieu auront leur jubilé : les consacrés (2 février), les adolescents (24 avril), les diacres (24 mai), les laïcs, les prêtres (3 juin), les personnes malades et handicapées (12 juin), les catéchistes (25 septembre), les jeunes (26-31 juillet 2016).

À la demande du pape, les détenus célébreront leur jubilé le 6 novembre 2016, à Saint-Pierre de Rome.

La miséricorde est un reflet de la gloire de Dieu en ce monde et le sommet, l’essence même du message que Jésus Christ nous a donné et que nous devons transmettre à notre tour.

Cardinal Walker (La Miséricorde)

Et dans notre diocèse ?

Dans le diocèse de Rodez, cinq églises ont été choisies par notre évêque comme églises jubilaires : la cathédrale Notre Dame de Rodez, l’abbatiale Sainte Foy de Conques, la basilique de Notre Dame de Ceignac, la chapelle Saint Emilie de Rodat à Villefranche de Rouergue et l’église Saint François de Millau.

Ces églises sont des lieux de pèlerinage où nous pourrons vivre la démarche de l’année Sainte.

En l’église St François, une « Porte Sainte » sera ouverte : le dimanche 13 décembre lors de la messe de 10h30.

Des «  missionnaires de la Miséricorde » désignés par l’évêque seront à notre disposition pour nous aider à découvrir les différentes facettes de la miséricorde de Dieu et vivre le Sacrement du Pardon.

Une exposition de « tweets » du Pape François nous rappellera l’urgence d’accueillir la miséricorde de Dieu pour nous et l’exigence de vivre avec nos proches et tous les hommes nos frères.

Différentes manifestations nous seront proposées durant l’année, en particulier une grande journée du pardon, le samedi 12 mars de 9h à 17h, suivie de la messe et d’une veillée animée par la pastorale des jeunes.

La feuille paroissiale hebdomadaire, le site internet et Carillons vous en informeront.

Vous trouverez ci-joint quelques Tweets du Pape François


Hymne du Jubilée de la Miséricorde

Hymne du Jubilée de la Miséricorde


Documents joints

Hymne du Jubilée de la Miséricorde

Portfolio

GIF - 17.9 ko

Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour Mai 2017

JPEG - 9.2 ko

Chrétiens d’Afrique,
témoins de la paix :

« Pour les chrétiens d’Afrique afin qu’ils rendent un témoignage prophétique de réconciliation, de justice et de paix, en prenant pour modèle Jésus Miséricordieux. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au vendredi
de 10h à 12h et de 15h30 à 18h30,
le samedi de 10h à 12h.

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 18h00
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
St François 10h30
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Horaire des messes : été

Samedi
Notre-Dame 18h
Creissels 18h30
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
Sacré-Cœur 10h30
Mardi Mercredi Jeudi Vendredi :
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
Agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur