« Avance au large.. », « va aux périphéries… »

mercredi 10 février 2016
par  P. Jean-Claude Lazuech

Luc 5, 1-11.

Un petit lac, un port minuscule, un jeune prédicateur et quelques rudes pêcheurs ! C’est ainsi que commence l’aventure des chrétiens, dont St Luc est l’évangéliste.
Pour nous décrire ce commencement, il nous présente l’épisode fameux de la pêche miraculeuse !
C’est une pêche que les premiers disciples ne devaient jamais oublier !
Croyons que cet évangile est pour nous aujourd’hui !
Aujourd’hui encore, Jésus nous dit, comme il le disait à Simon Pierre : «  Avance au large..  », « va aux périphéries…  » nous dit le pape François. « Désormais, ce sont des hommes que tu prendras !  »
Ces mots qui ne peuvent pas nous laisser indifférents, quel que soit notre état de vie !
Ils nous rappellent que nos communautés n’existent que pour la mission !PNG
Le Pape et nos évêques nous invitent à nous laisser ré évangéliser, pour que nous soyons capables de rayonner de notre foi au milieu d’un monde le plus souvent hostile ou indifférent !
Je perçois parfois monter un sentiment de découragement.
Des parents chrétiens me partagent leur souffrance parce que leurs enfants semblent avoir abandonné toute vie de foi !
Ce découragement, il est perceptible aussi chez les prêtres et les agents pastoraux.
Mais est-ce si sûr que les gens ne se posent plus de questions sur le sens à donner à leur vie !
En nous présentant ce récit de la pêche miraculeuse, l’évangile présente « la confiance en Jésus » comme le remède au découragement.
Mais en inaugurant l’immense pêche apostolique, Jésus lance un avertissement aux chrétiens de tous les temps ; un avertissement qu’il ne faut jamais oublier : « Sans moi, nous dit-il, vos filets reviendront vides !  »
Qu’est ce que ça veut dire ?
Nous peinons des nuits et des jours pour Jésus, oui ; mais sans travailler suffisamment avec Jésus !
Nous faisons des choses pour Jésus ; mais pas avec Jésus !
Pas étonnant que cela ne marche pas !
Si nous lâchons la prière, les sacrements, nous nous agitons comme des toupies qui tournent sur elles même et nous finissons par ressentir un écoeurement : «  Je me crève pour rien !  »
Si nous voulons sortir du doute qui parfois nous assaille, méditons cette page d’évangile.
Jésus nous montre ce que l’on peut faire lorsqu’on lui fait confiance.
Pour ce faire, Il choisit ce qui peut le plus frapper Pierre et les apôtres : leur métier.
Lui le charpentier, se permet de donner des conseils à des professionnels de la pêche, et à des hommes épuisés par une nuit d’efforts inutiles !
Vidés par des efforts tout aussi vains, nous pouvons être tentés de repousser l’idée de nous en remettre à Jésus !
Tout chrétien, un jour ou l’autre, peut avoir la terrible tentation de baisser les bras ou de chercher des techniques, ou des accommodements faciles, plutôt que de se jeter dans la prière et l’adoration !
C’est elle seule qui nous redonnera l’élan de Pierre.
Pierre est saisi par Jésus : « Sur ta Parole Seigneur je jetterai les filets !  »
C’est un cri de confiance ! C’est le modèle d’une prière vraiment apostolique.
La question est de savoir si nous voulons réellement avoir la foi et nous donner les moyens de la vivre sérieusement !
Ou si nous nous contentons d’un vague vernis religieux médiocre avec les fameuses valeurs dont on nous rabâche les oreilles !
L’important est que nous ayons le goût de regarder Jésus et de vouloir l’imiter !
Croyons-nous vraiment que l’Esprit Saint agit aujourd’hui, et qu’il continue d’animer nos communautés ?
Si notre réponse est positive, nous ne tarderons pas à voir des fruits, peut être, là où nous ne les attendons pas !
Quoi qu’il en soit : apprenons du Seigneur et de Lui seul, à jeter nos filets.
En conclusion, dans le contexte actuel, il est urgent pour les catholiques, de retrouver une ardeur nouvelle à témoigner de leur foi, y compris publiquement.
Faisons-le toujours avec respect, sagesse et doigté.
La foi ne peut pas être confinée dans la sphère privée ! Amen !


Homélie prononcée le 5ème dimanche du temps ordinaire, le 7 février 2016 en l’église Saint-François


Quelques repères

Intentions de prière du pape François pour Mai 2017

JPEG - 9.2 ko

Chrétiens d’Afrique,
témoins de la paix :

« Pour les chrétiens d’Afrique afin qu’ils rendent un témoignage prophétique de réconciliation, de justice et de paix, en prenant pour modèle Jésus Miséricordieux. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au vendredi
de 10h à 12h et de 15h30 à 18h30,
le samedi de 10h à 12h.

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 18h00
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
St François 10h30
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Horaire des messes : été

Samedi
Notre-Dame 18h
Creissels 18h30
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
Sacré-Cœur 10h30
Mardi Mercredi Jeudi Vendredi :
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
Agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur