« Soyez sans crainte »

Homélie de la veillée pascale
lundi 17 avril 2017
par  P. Jean-Claude Lazuech

- Lorsque nous ouvrons les évangiles, nous constatons que les quatre évangélistes commencent de la même façon le dernier chapitre, celui de la résurrection.

L’événement se passe : « à l’aube du premier jour de la semaine. »

Ce premier jour deviendra le dimanche : le « jour du Seigneur ».

- Tout commence dans l’ombre et la discrétion.
Puis nous assistons peu à peu à la montée en puissance de toute une agitation de foi. Dès le départ, foi et amour sont étroitement liés.
On ne peut vraiment comprendre la puissance de la Résurrection que dans un climat de foi et d’amour.

- Dans l’évangile selon St Matthieu, tout commence avec la démarche des femmes.
De grand matin, alors qu’il fait encore sombre, elles se rendent au tombeau.
Nous imaginons leur surprise et leur angoisse, quand elles voient le tombeau ouvert.
Sans perdre un instant, elles se hâtent de prévenir les disciples.
Jésus avait été la lumière de leur vie. Elles l’avaient suivi jusqu’au bout, jusqu’au pied de la Croix, souffrant de le voir souffrir.
Non comptant de l’avoir torturé et fait mourir, il fallait encore que l’on dérobe son corps, pour effacer toute trace.
Il ne leur restait plus rien de sensible du maître bien aimé, de Celui qui avait donné sens à leur vie.

- Mais ce que les femmes étaient venues chercher au tombeau, ce n’était pas un Vivant, seulement une dépouille.

Il a fallu l’apparition de Jésus et son « Soyez sans crainte » pour qu’elles fassent le saut de la foi.

* «  Voir  », * «  comprendre », * «  croire » : sont les mots clés de la naissance de notre foi.

La foi n’est pas une méditation sur Dieu, ou de simples valeurs humaines.
Elle est une expérience de Jésus Vivant.
Elle repose sur le témoignage de ces hommes et ces femmes qui ont vu le tombeau vide, et à qui le Christ ressuscité apparaît.

Dès le début, leur foi a du se dégager des hésitations et des lenteurs à comprendre.
Jésus lui même houspillera les pèlerins d’Emmaüs : « Vous ne comprenez donc pas ? Comme votre cœur est lent à croire ! »

Ce soir, ils sont environ 4600 adultes à travers toute la France à recevoir le baptême.
La plupart d’entre nous, avons reçu facilement la foi ; un peu comme Obélix qui est tombé dans la marmite de potion magique.
Bien souvent nous sommes restés dans une facilité passive.

Mais l’air que nous respirons aujourd’hui est mortifère pour notre foi.
Dans un climat de consommation à outrance, dans la permanente agression des maîtres du soupçon et des comiques télé, qui nous serinent à longueur de temps que la foi chrétienne est quelque chose de dépassé, croire à la Résurrection exige une véritable culture de foi.

C’est cette vraie culture de foi qui fait défaut aujourd’hui.

La foi chrétienne ne se résume pas en quelques belles idées sur Dieu.
Elle demande que l’on adhère à la personne vivante de Jésus Christ, pour marcher avec lui.

Attention n’imaginons pas la Résurrection de Jésus comme une simple réanimation de cadavre pour prolonger de quelques années la vie ici bas, comme cela s’est passé pour Lazare.
Jésus est vraiment mort ; mais le Père l’a fait entrer dans une vie radicalement « autre » avec Lui.

Cette promesse vaut aussi pour nous tous. C’est l’espérance des chrétiens.
Sachons la saisir, en revenant vers le Seigneur avec un cœur sincère et contrit.
Il faut parfois aller jusqu’au bout de l’abîme, jusqu’au fond de l’enfer, pour en retirer celui qui y est enfermé.
Il faut un grand amour pour sauver quelqu’un qui s’enfonce dans la fange du péché.
Le Christ a fait cela par sa mort sur la croix.
Notre Dieu ne pouvait réellement nous sauver que dans une grande offrande de Lui même.
Il vient pour ceux qui ont besoin d’être sauvés ; qui ne s’en sortent pas à la seule force de leur poignet ou de leur prétendue intelligence.

C’est cela le baptême dans lequel nous avons été plongés. Amen.


Homélie prononcée pour la fête de Pâques, le 15 et 16 avril 2017


Quelques repères

Prier pour la France

JPEG
Du 18 février au 22 avril 2017,dans le contexte des élections présidentielles, prions pour la France. 9 semaines, 9 thèmes, 9 occasions de nous mettre dans une attitude de prière.


Intentions de prière du pape François pour Avril 2017

Les jeunes  :

« Pour les jeunes afin qu’ils sachent répondre généreusement à leur vocation en envisageant, aussi, la possibilité de se consacrer au Seigneur dans le sacerdoce ou la vie consacrée. »


Paroisse Jean XXIII
des grands causses

Presbytère St Martin
15 Place Emma Calvé
12100 MILLAU
Tél. : 05 65 60 04 44
Mel. : paroisse.millau@wanadoo.fr
Plan

Permanences :
L’accueil est assuré
du lundi au vendredi
de 10h à 12h et de 15h30 à 18h30,
le samedi de 10h à 12h.

Horaire des messes : hiver

A partir de Toussaint
Samedi
St François 17h30
Creissels 18h00
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h00
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
St François 10h30
Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
agenda paroissial

Horaire des messes : été

Samedi
Notre-Dame 18h
Creissels 18h30
2° samedi
du mois
Dimanche
Clarisses 9h
St Georges 10h30
4° dimanche
du mois
Sacré-Cœur 10h30
Mardi Mercredi Jeudi Vendredi :
St Martin 18h00
Messes et célébrations sur les sites de l’Hôpital
Pour plus de détails, voir le dernier
Agenda paroissial

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur